Mme de SARNEZ a été la créatrice du programme européen d’enseignement supérieur « Erasmus Mundus ». Elle est partie d’un constat inquiétant : les étudiants étrangers préfèrent venir étudier aux USA et au Canada. Les systèmes de bourses outre-atlantique sont bien plus avantageux, les conditions d’accueil des étudiants et la qualité des études apparaissent aux étudiants étrangers bien plus agréables.

 

Le programme dispose de 230 millions d’euros et devrait concerner 5 millions d’étudiants. Le programme « Erasmus Mundus » propose un « Master » à faire dans 3 universités européennes dans 3 pays d’Europe différents. Il concerne autant les étudiants que les chercheurs. Les grandes écoles participeront à celui-ci. En effet, il est apparu évident qu’un étudiant ou un professeur ne peut choisir de venir étudier ou enseigner et chercher dans un autre pays que le sien que s’il dispose des outils lui permettant d’évaluer et de comparer les établissements qui s’offrent à lui, tant en termes d’excellence académique que de services et, s’agissant des enseignants-chercheurs, de rémunération.

 

Pour les étudiants européens, ce programme constitue un moyen privilégié d’apprendre plusieurs langues étrangères.

 

"Erasmus Mundus" prend aussi en compte la qualité des études et les conditions d’accueil des étudiants sur le continent européen.

 

                                               Extrait  de la conférence organisée le 12 février 2004 par la section Paris Ouest                                                 

                                                du Mouvement Européen  avec les Jeunes Européens et  Sciences Po.

                                                Compte-rendu établi par

                                               Pierre-Marie GIARD  Secrétaire Général des Jeunes Européens Sorbonne – Assas