Les Objectifs éducatifs du projet "Europa Magna "

             Le projet vise à développer des échanges interculturels, plurilingues et multimédias entre jeunes des pays
             de la "Grande Europe" dont ont prévoit le développement au cours des années 2000.

            L'action se place dans la perspective de l'élargissement de l'Union européenne limitée actuellement à quelques pays
            européens occidentaux à l'ensemble des autres pays du nord, du centre et de l'est de l'Europe.

       La finalité éducative que se propose de servir le projet "Europa Magna" est de contribuer à la formation des jeunes à la          citoyenneté européenne en développant leur intérêt et leur esprit de tolérance et de respect à l'égard de la diversité des          langues, coutumes et traditions qui constituent la richesse des patrimones culturels des pays et régions aussi bien du nord
       que du sud, de l'ouest que de l'est de l'Europe.

      L'idée directrice qui détemine l'adoption de cette finalité éducative est que le succès de l'intégration politique, économique,
      sociale de l'Europe a pour condition favorable et peut-être déterminante l'adhésion des jeunes générations au 
      pluriculturalisme de l'Europe et leur engagement à cohabiter pacifiquement avec des cultures ethniques et communautaires
      particulières représentatives soit de leurs propres région et nation soit d'identités régionales et nationales étrangères voisines
     ou lointaines.

      Au plan pédagogique le projet "Europa Magna 2000" se propose de chercher à développer dans le cadre scolaire
       la pratique d'échanges plurilingues entre jeunes européens sur une thématique portant sur la découverte de la diversité
      des langues et de la richesse du patrimoine des arts, sciences et traditions culturelles des divers pays de cette Grande
      Europe qui offre au monde, selon la parole de Kundera, le maximum de diversité dans le minimum d'espace.

      Une attention particulière serait portée dans ce dialogue interculturel au thème des fêtes, mythes et traditions populaires
      au travers duquel serait conduite avec les jeunes une réflexion sur la mixité des cultures et le syncrétisme des croyances
      permettant de mettre en valeur les caractères unitaires de la civilisation européenne ouverte sur l'universel et le respect
      de valeurs humanistes.

      Il serait cherché à apporter un éclairage pluridisciplinaire à ces divers thèmes d'échanges interculturels entre jeunes.
      Dans ce but serait formée dans chaque établissement s'impliquant dans le projet une équipe de professeurs de diverses
     disciplines qui se chargeraient d'animer collégialement les échanges.

      Au plan technique ces échanges se fonderaient sur un usage créatif par les élèves des ressources du multimédia
     et la pratique des technologies de l'information et de la communication sans exclure l'appui d'autres moyens classiques
     de communication comme la correspondance interscolaire traditionnelle.

      L'objectif pédagogique essentiel étant d'éveiller l'intérêt des jeunes pour la richesse du patrimoine des langues
      européennes et la conscience du caractère plurilangagier des divers états-nations, les jeunes seraient invités à écrire
      leurs messages dans au moins deux langues: leur langue maternelle nationale ou régionale et une des langues pratiquée
      par leurs correspondants. Il serait ainsi cherché d'éviter l'adoption par les jeunes d'une "lingua franca" au service
     de la promotion d'un " mondialisme culturel" effaçant la richesse de la diversité des langues européennes.